Nord-Kivu: la population ne veut pas d’un cessez-le-feu entre FARDC et M23, selon Julien Paluku

A la veille du 7è sommet extraordinaire des chefs d’Etat des Grands Lacs qui s’ouvre jeudi 5 septembre à Kampala en Ouganda, le gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku demande aux dirigeants de la région de ne pas consacrer de fait la scission de la RDC en demandant aux FARDC et au M23 d’observer un cessez-le-feu. «Ce qu’on ne veut pas entendre à Goma, c’est une question de cessez-le- feu, une question d’arrêt des hostilités », a déclaré mardi Julien Paluku.

Soutenues par les casques bleus de la brigade offensive de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco), les Forces armées de la RDC (FARDC) ont repoussé les rebelles du M23 à une trentaine de kilomètres de Goma. Cette ville stratégique du Nord-Kivu était déjà tombée entre les mains du M23 en novembre 2012. Et la menace planait sur une éventuelle reprise de la ville par les rebelles.

La Monusco et les FARDC qui avaient assuré que le M23 ne reprendrait plus Goma ont mené avec succès depuis la mi-août des opérations militaires conjointes, forçant les rebelles à abandonner des positions stratégiques à partir desquelles ils bombardaient des civils à Goma. Depuis, de nombreux habitants de la capitale provinciale du Nord-Kivu et ses environs ne jurent plus que par une victoire militaire de l’armée. Ils craignent que les pays de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) n’imposent une nouvelle fois un cessez-le-feu  au moment où les FARDC appuyées par la brigade d’intervention prennent le dessus sur les rebelles.

C’est cette opinion que Julien Paluku a relayé à la veille du 7è sommet extraordinaire de la CIRGL :

« Nous avons vu par le temps passé comment, à chaque fois qu’il y a des sommets des Chefs d’Etat, on demande soit au M23, soit au gouvernement que chacun  garde les  positions qu’il détient. Je crois qu’il n’appartient plus aujourd’hui, dans un sommet des Chefs d’État soient-ils, de consacrer une balkanisation de fait en demandant à ce que le gouvernement laisse au M23 un territoire donné ».

De nombreux Congolais sont convaincus qu’il existe un plan de « balkanisation » ourdi par une partie de la communauté internationale pour détacher et autonomiser une portion du territoire national de la RDC. Les voisins rwandais et ougandais sont souvent indexés. Ces derniers pays ont par ailleurs été cités dans les rapports d’ONG et de l’ONU comme étant des soutiens du M23. Ce qu’ils ont toujours nié.

« Nous devons nous assurer que le sommet de Kampala va obliger le M23 à déposer les armes et libérer les espaces qu’il occupe. On ne doit pas faire comme si on a surtout pitié du M23 alors qu’on devrait avoir  pitié de la population qui souffre dans les camps des réfugiés pour qu’on soit en phase avec la volonté de la population du Nord-Kivu », plaide Julien Paluku.

Pour le gouverneur du Nord-Kivu, le grand défi à relever pour l’instant est de récupérer Kibumba et évacuer la route principale entre Goma et Rutshuru jusqu’à Kanyabayonga pour mettre la population à l’abri des exactions du M23 sur cet axe.

En visite dans la région, l’envoyée spéciale de l’ONU dans les Grands Lacs, Mary Robinson, a appelé le M23 à « désarmer ». Elle a jugé lundi que l’engagement militaire était nécessaire pour protéger les civils. Une allusion aux récentes opérations de la brigade d’intervention de la Monusco et des FARDC. Mais elle a estimé qu’il faut à présent laisser une ouverture à « solution politique » à la crise.

Accompagnée des diplomates de haut rang de l’Union africaine, de l’Union européenne et des Etats-Unis, Mary Robinson est en tournée dans les Grands Lacs. Elle participera jeudi au sommet des chefs d’Etat de la région à Kampala. Radio okapi

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéDrame au Kasaï, le pouvoir sur 2 fronts : Thambwe Mwamba et Mushobekwa à Genève, Mende à Kinshasa
19/06/2017
article thumbnail

  C’est une semaine décisive pour la RDC, un nouvel épisode révélateur des proportions prises par le drame Kasaïen. Un dossier qui risque définitivement de mettre le régime de Kinshasa au banc de la communauté internationale. L’avenir de Kinshasa va se jouer à Genève en Suisse mais également à Kinshasa.Le Conseil des NationsUnies aux Droits de l’homme ouvre ce lundi sa ses [ ... ]


ActualitéDroit de réponse des « esprits éclairés » de la République, Prof André Mbata à Joseph Kabila: Elections sans candidat président Joseph Kabila en 2017 et il n’y aura PAS DE REFERENDUM !
19/06/2017
article thumbnail

Kinshasa, Bureau du Président de la République, mai 2017, face à face entre deux professionnels allemands (un homme et une femme) bien vêtus, chaussés et coiffés et un Joseph Kabila en tenue de deuil – le préavis restant étant de six mois (élections en décembre 2017 !) –, costume et cravates noires, cheveux débroussaillés à la manière d’un élève habitué à l’école buiss [ ... ]


ActualitéFrançois Nzekuye : « il n’y aura pas élections cette année en RDC, Majorité et opposition, tous nous nageons dans la même mar
19/06/2017
article thumbnail

Devant la presse ce lundi 19 au Centre de Ressources pour les Médias sur l’état de lieux de l’Accord du Centre Interdiocésain, le Député National élu du PPRD/Rutshuru a, sans aller par le dos de la cuillère, indiqué qu’il n’y aura pas élections en décembre 2017 comme prévues dans l’Accord du 31 décembre 2016. François Nzekuye trouve mal que la faute soit attribuée à la  [ ... ]


ActualitéSyrie: les systèmes antiaériens scruteront les vols dans la zone d'opération russe
19/06/2017
article thumbnail

Le ministère russe de la Défense a qualifié d'agression militaire la destruction d'un Su-22 syrien dimanche par l'aviation de la coalition et a prévenu que désormais tous les vols dans sa zone opérationnelle en Syrie seraient pris pour cible par les systèmes de lutte antiaérienne. Tous les aéronefs et drones de la coalition à l'ouest de l'Euphrate, zone d'opération des Forces aéro [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L'Union européenne et l'administration américaine ont adopté lundi 12 décembre des mesures restrictives en matière de déplacements et un gel des avoirs à l'égard des responsables civiles et militaires congolais occupant «des positions de responsabilité da

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2214
mod_vvisit_counterCette Semaine2214
mod_vvisit_counterCe Mois - ci62002
mod_vvisit_counterAu Total2162967

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login