Nord-Kivu: la population ne veut pas d’un cessez-le-feu entre FARDC et M23, selon Julien Paluku

A la veille du 7è sommet extraordinaire des chefs d’Etat des Grands Lacs qui s’ouvre jeudi 5 septembre à Kampala en Ouganda, le gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku demande aux dirigeants de la région de ne pas consacrer de fait la scission de la RDC en demandant aux FARDC et au M23 d’observer un cessez-le-feu. «Ce qu’on ne veut pas entendre à Goma, c’est une question de cessez-le- feu, une question d’arrêt des hostilités », a déclaré mardi Julien Paluku.

Soutenues par les casques bleus de la brigade offensive de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco), les Forces armées de la RDC (FARDC) ont repoussé les rebelles du M23 à une trentaine de kilomètres de Goma. Cette ville stratégique du Nord-Kivu était déjà tombée entre les mains du M23 en novembre 2012. Et la menace planait sur une éventuelle reprise de la ville par les rebelles.

La Monusco et les FARDC qui avaient assuré que le M23 ne reprendrait plus Goma ont mené avec succès depuis la mi-août des opérations militaires conjointes, forçant les rebelles à abandonner des positions stratégiques à partir desquelles ils bombardaient des civils à Goma. Depuis, de nombreux habitants de la capitale provinciale du Nord-Kivu et ses environs ne jurent plus que par une victoire militaire de l’armée. Ils craignent que les pays de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) n’imposent une nouvelle fois un cessez-le-feu  au moment où les FARDC appuyées par la brigade d’intervention prennent le dessus sur les rebelles.

C’est cette opinion que Julien Paluku a relayé à la veille du 7è sommet extraordinaire de la CIRGL :

« Nous avons vu par le temps passé comment, à chaque fois qu’il y a des sommets des Chefs d’Etat, on demande soit au M23, soit au gouvernement que chacun  garde les  positions qu’il détient. Je crois qu’il n’appartient plus aujourd’hui, dans un sommet des Chefs d’État soient-ils, de consacrer une balkanisation de fait en demandant à ce que le gouvernement laisse au M23 un territoire donné ».

De nombreux Congolais sont convaincus qu’il existe un plan de « balkanisation » ourdi par une partie de la communauté internationale pour détacher et autonomiser une portion du territoire national de la RDC. Les voisins rwandais et ougandais sont souvent indexés. Ces derniers pays ont par ailleurs été cités dans les rapports d’ONG et de l’ONU comme étant des soutiens du M23. Ce qu’ils ont toujours nié.

« Nous devons nous assurer que le sommet de Kampala va obliger le M23 à déposer les armes et libérer les espaces qu’il occupe. On ne doit pas faire comme si on a surtout pitié du M23 alors qu’on devrait avoir  pitié de la population qui souffre dans les camps des réfugiés pour qu’on soit en phase avec la volonté de la population du Nord-Kivu », plaide Julien Paluku.

Pour le gouverneur du Nord-Kivu, le grand défi à relever pour l’instant est de récupérer Kibumba et évacuer la route principale entre Goma et Rutshuru jusqu’à Kanyabayonga pour mettre la population à l’abri des exactions du M23 sur cet axe.

En visite dans la région, l’envoyée spéciale de l’ONU dans les Grands Lacs, Mary Robinson, a appelé le M23 à « désarmer ». Elle a jugé lundi que l’engagement militaire était nécessaire pour protéger les civils. Une allusion aux récentes opérations de la brigade d’intervention de la Monusco et des FARDC. Mais elle a estimé qu’il faut à présent laisser une ouverture à « solution politique » à la crise.

Accompagnée des diplomates de haut rang de l’Union africaine, de l’Union européenne et des Etats-Unis, Mary Robinson est en tournée dans les Grands Lacs. Elle participera jeudi au sommet des chefs d’Etat de la région à Kampala. Radio okapi

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéCentre Interdiocésain contre Cité de l’UA. Félix Tshisekedi à Samy Badibanga : «Ôte-toi de là que je m’y mette !»
23/01/2017
article thumbnail

Blocage aux pourparlers du Centre Interdiocésain, à Kinshasa, entre les signataires de l’Accord de la Cité de l’Union Africaine (UA) du 18 octobre 2016 dont la Majorité Présidentielle (MP), d’une part, et le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement plus le Front pour le Respect de la Constitution, d’autre part ! Quelle est la pierre d’achoppement ?  [ ... ]


Actualité Reprise des travaux ce lundi à 15h, voici les points qui bloquent
23/01/2017
article thumbnail

Suspendus dimanche à 22h, les travaux sur l’arrangement particulier de l’accord de la Saint- Sylvestre au centre Interdiocésain de Kinshasa vont reprendre ce lundi 23 janvier 2017 à 15h. Pour la journée d’hier, un grand travail a été fait et était axé sur la composition du Comité national de suivi de l’accord, CNSA en sigle, ainsi que le chronogramme de la mise en oeuvre de l [ ... ]


ActualitéCNSA, Rassop se taille la part du lion : voici le partage des postes. En revanche blocage sur la composition du futur gouvernement
23/01/2017
article thumbnail

Après de très longues tractations, les négociateurs se sont convenus sur le partage de responsabilités au sein du Conseil national de suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA). Même si la proposition est boudée par quelques ténors de l’Opposition, notamment de l’OPSA (Samy, Makila, Bussa, Ruberwha et Bitakwira)  et de l’OR (Opposition républicaine), le compromis sembl [ ... ]


ActualitéLes évêques agitent de nouveau le plan B
20/01/2017
article thumbnail

  Face aux tergiversations des parties, l’épiscopat congolais menace d’activer son plan B. Les prélats catholiques refusent l’enlisement des travaux. Depuis un temps, il constate une remise en question de quelques points de l’Accord par l’une des parties. Mais aussi, un durcissement de ton inexpliqué. A la sous commission chargée de la répartition des responsabilités ministériel [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L'Union européenne et l'administration américaine ont adopté lundi 12 décembre des mesures restrictives en matière de déplacements et un gel des avoirs à l'égard des responsables civiles et militaires congolais occupant «des positions de responsabilité da

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui451
mod_vvisit_counterCette Semaine3446
mod_vvisit_counterCe Mois - ci60365
mod_vvisit_counterAu Total1751970

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login