Martin Fayulu : « La Cour constitutionnelle vient de valider de faux résultats publiés par la CENI »

 

Point de presse de Martin Fayulu à Kinshasa, le 10/01/2019, après la publication des résultats provisoires des élections présidentielle et provinciales du 30 décembre 2018 en RDC.

 

Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka estime que la Cour constitutionnelle, par son arrêt rendu ce dimanche 20 janvier, vient de valider les faux résultats provisoires de la CENI sans tenir compte de la vérité des urnes.  Le candidat malheureux de la présidentielle du 30 décembre le dit dans un communiqué publié ce même dimanche 20 janvier.

« Par son arrêt rendu public cette nuit, la Cour constitutionnelle vient de valider les faux résultats provisoires de l’élection présidentielle du 30 décembre publiés par la CENI en violation de la loi électorale. Par cet arrêt, la Cour vient de confirmer qu’à l’instar de la CENI, elle est au service d’un individu et d’un régime qui ne respecte ni les lois de la République ni les règles les plus élémentaires de la démocratie et de la morale », a indiqué Martin Fayulu.

Pour lui, « la CENI et la Cour constitutionnelle ont falsifié les résultats puis contré la vérité des urnes pour servir une cause injuste et pérenniser un régime honni par son peuple. C’est un coup d’Etat constitutionnel, car il porte à la magistrature suprême un non élu ».

Il demande au peuple congolais et à la communauté internationale de ne pas reconnaître le président proclamé par le Cour constitutionnelle.

« Je me considère désormais comme le seul président légitime de la République démocratique du Congo. Dès lors, je demande au peuple congolais de ne pas reconnaître tout individu qui se prévaudrait illégitimement de cette qualité, ni obéir aux ordres qui émaneraient de lui. Je demande par ailleurs à l’ensemble de la communauté internationale de ne pas reconnaître un pouvoir qui n’a ni légitimité, ni qualité légale pour représenter le peuple congolais. D’ores et déjà, je lance un appel pressant à notre peuple pour qu’il se prenne en charge en organisant des manifestations pacifiques sur toute l’étendue du territoire national, en vue de défendre sa souveraineté », a lancé Martin Fayulu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Acheter Happy Box TV

happy tv box

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéLe MLC dans la rue le 15 juin pour protester contre l'invalidation de ses députés qu'il qualifie de "provocation de trop"
12/06/2019
article thumbnail

Dans un communiqué daté du 11 juin 2019, le Mouvement de Liberation du Congo, "MLC", appelle à une marche pacifique pour protester contre l'invalidation de ses députés nationaux par la Cour Constitutionnelle. Selon le parti de Jean-Pierre Bemba, les arrêts de la Cour Constitutionnelle sont juridiquement entachés d'irrégularités, car rendus sur le banc sans motivations et en dehors de [ ... ]


ActualitéLAMUKA lance une série d'activités citoyennes pour protester contre les invalidations de ses élus
12/06/2019
article thumbnail

Martin Fayulu Madidi un des leaders de la plateforme politique LAMUKA était devant la presse ce mercredi 12 juin 2019 à Kinshasa. Au cours de ce rendez-vous, le président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, "ECIDE", a annoncé une série d'activités de protestation contre les invalidations de députés nationaux et sénateurs de LAMUKA. Il s'agit des  [ ... ]


ActualitéFrapper une femme, un «remède» fourni par l’islam? Les propos d’un imam font polémique
12/06/2019
article thumbnail

Les propos émis par le grand imam de la mosquée Al-Azhar du Caire, Ahmed el-Tayeb, qui avait déclaré au cours du ramadan que frapper une femme était un «remède» proposé par le Coran et permettait de sauver la famille ont fait naître une polémique. Quelques jours plus tard, il a cependant appelé à criminaliser le fait de battre les femmes. Commentant la question du droit d’u [ ... ]


ActualitéUn Franco-Marocain condamné pour terrorisme perd sa nationalité française
04/06/2019
article thumbnail

  Le Conseil d’État a déchu de sa nationalité française un Franco-Marocain de 36 ans, condamné dans une affaire de terrorisme en 2014, relate le Journal officiel. L’homme devrait être expulsé du pays. Le Franco-Marocain Mohamed el-Hafiani, 36 ans, a été déchu fin mai de sa nationalitéfrançaise pour avoir voulu partir faire le djihad, a annoncé le Journal officiel. « [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L’ONG JED a répertorié cent vingt et un cas d’atteintes à la liberté de presse en 2017 en République démocratique du Congo. Selon vous, ces atteintes sont dues :

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1026
mod_vvisit_counterCette Semaine1026
mod_vvisit_counterCe Mois - ci55835
mod_vvisit_counterAu Total3508748

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login